Notre agenda est à consulter ici.

Compte rendu de l'Assemblée générale

du 13 janvier 2021:

Compte rendu de la réunion

du 14 octobre 2020:

Compte rendu de la réunion du

8 septembre 2020

Relevé de décisions de la réunion mensuelle du 12 février 2020:

Affichette pour inciter à voter pour une liste labellisée:

PROCES VERBAL DE L’ASSEMBLEE GENERALE

DU 08.01.2020

(Réunion tenue à l'Amicale Laïque de La Chaléassière, rue J.F Revollier à St Etienne)

Etaient présents : 11 personnes et deux militants des «Citoyens Constituants» (Feurs)

RAPPORT MORAL

La réunion commence à 18h par l'expression des ressentis sur l'activité de cette année 2019 et sur la perception de chacun-e sur notre avenir. Il y a eu quelques déceptions (l’abandon provisoire de l’observation des députés de la Loire faute de participants, l’expérience du RIC lors de la Quinzaine des possibles, pour la même raison), mais aussi des satisfactions :

- le débat organisé à la Bourse du Travail au printemps a réuni plus de 50 personnes

- le nombre de sympathisants et d'adhérents a augmenté

- la réunion publique sur les engagements de la Charte éthique de l’élu.e avec trois listes candidates aux municipales de 2020 a été un succès

Cette charte, qui a été le travail d'élaboration de cette année, a été envoyée aux candidats des municipales pour signature, en vue d'obtenir de notre part le label démocratique.

Notre mission reste celle d'informer en vue de développer le pouvoir citoyen pour instaurer une démocratie participative et une société plus juste, plus solidaire et plus durable. Afin de ne pas rester dans « l'entre soi », la question se pose d'aller au-devant des gens, dans les maisons de quartier, les centres sociaux, les amicales laïques par ex, non pour donner des leçons mais pour organiser des débats sur la démocratie au niveau local.

Pour l’avenir, d’autres pistes ont été évoquées : mettre en œuvre le tirage au sort pour le « comité des sages » qui observera le respect de la Charte, observer le respect des engagements des élu.e.s sur le Pacte de la transition, au moins sur les items qui correspondent au champ démocratique, participer à une Coopérative territoriale qui pourrait se mettre en place dans la région stéphanoise.

RAPPORT FINANCIER

Yves MAREY remplacera désormais Pascale MAZUY qui souhaite laisser sa fonction de trésorière.

Michèle RAGUIN-GOUVERNEUR, co-présidente, donne procuration à Hélène CAUSSE et François CATALANO, co-président.e.s, et à Yves MAREY, trésorier, aux fins de procéder à toutes opérations financières dans les limites légales, notamment établir des chèques.

La trésorerie dispose aujourd'hui de 545 euros et 77 ctS. Elle a bénéficié du reliquat redistribué par le Collectif Roosevelt de 400 euros en 2019 (arrêt de l'activité) et des 143 euros de notre caisse « personnelle » arrêtée en juillet 2018. Les dépenses sont essentiellement des dépenses de papeterie, assurance de salle, timbres, et le stand de Tatou Juste en novembre 2019.

Les cotisations recueillies ce soir se montent à 160 euros pour 8 cotisations.

LE TRAVAIL EN COURS

Bernard Arnaud s'occupe désormais de la communication et transmission des messages ; il tient l'Openagenda c2l2, et tient à jour notre site (https://C2L2-municipale-2020.monsite-orange.fr). François Catalano se contente de sms pour les infos courtes ou urgentes.

Nous avons à ce jour 2 réponses favorables de listes candidates aux municipales à notre charte éthique, Saint Etienne Demain et La Citoyenne. Il faut faire repréciser certaines formulations à chacune de ces listes et relancer les 5 autres. Est-ce que tous les gens des listes concernées ont lu la charte ? Un message sera envoyé avec cette question pour informer tous les participants sur l'engagement que cela représente. Fixer aussi avec euxla date limite pour l'envoi de leurs réponses.

Ensuite nous réunirons ceux qui sont d'accord avec la charte puis on invitera ensuite la presse.

Enfin, il faudrait aussi (re)définir les concepts clés que nous utilisons et qui sont la « base » de notre discours, comme « démocratie » par exemple, pour clarifier les représentations de chacun surtout si nous continuons à organiser ou participer à des débats. Hervé MOUNIER propose une réunion sur ce thème.

La réunion se termine à 20h 15 sur un repas partagé.

Réunion du 8 décembre 2019


Les citoyen.ne.s stéphanois.es auront-ils la chance d'avoir le droit de participer à la politique de leur cité ?...

… C’était l’idée que nous avions en organisant notre soirée du 11 décembre.

1, Nous avons montré que la démocratie participative n’est pas une utopie, qu’elle est pratiquée dans le monde entier et en France en particulier.

Voici les exemples présentés:

- le canton de Glaris (Suisse) et sa démocratie directe avec une assemblée annuelle à laquelle tous les citoyen.ne.s sont convoqué.e.s

- la ville de Grenoble et la mise en œuvre de sa charte "Acteurs de la démocratie"

- la ville de Saillans (Drôme) où une liste citoyenne a été élue en 2014 sans programme préétabli et sans tête de liste

- la ville de Rennes (Ille et vilaine), qui dès 2015 a rédigé et appliqué sa charte de la démocratie locale (La fabrique citoyenne)

- Toulouse (Haute-Garonne) et son Archipel citoyen, qui va présenter en 2020 une liste municipaliste

Pour ces 3 derniers exemples, vous pouvez visionner le diaporama intitulé Parangon.odp situé en bas de page.

2, Nous avons invité les 3 listes qui prônent la transition citoyenne - EELV, La citoyenne, Saint-Etienne Demain - et qui postulent à la municipalité de Saint-Etienne, pour qu’elles nous indiquent comment elles envisagent de faire participer les habitants à la gestion de la ville

Résumé des éléments avancés par les 3 listes:

Sainté demain

Quelle place pour les citoyen.ne.s? Pas „anti-parti”, donnant toute leur place aux militants encartés ou non

Pas de considération différente entre le temps de la campagne et le temps en responsabilité après l'élection : échanges réguliers

Structure avec représentation des différents quartiers sur des considérations territoriales ou thématiques

Une chronologie avec des moments réguliers pour les points de mandat

Modèle de gouvernance: la gouvernance partagée, avec les outils de la sociocratie (décision par consentement, élection sans candidat, tirage au sort, jugement majoritaire)

Processus de co-construction avec association des citoyen.ne.s aux décisions

Besoin d'outils pour cela, avec un LIEU de la démocratie locale

EELV

Elargir la participation aux étrangers

Accueil des nouveaux habitants

Usage du tirage au sort accompagné de formation

Evaluation des délibérations et des actions mises en oeuvre

Développement des données ouvertes (ex. Stas) pour nourrir les propositions

Conseils de quartier avec un budget de fonctionnement et d'investissement

Nouveau rôle de l'opposition en conseil municipal

Révision du pouvoir de SEM qui n'est pas réellement contrôlé actuellement car manque de transparence du fonctionnement

LA CITOYENNE

La charte: Pour une Démocratie Vivante, avec des citoyens acteurs avant et pendant le mandat

Méthode de travail : rencontres des habitants au niveau des quartiers

Un code éthique pour les candidat.e.s:

- des élus „non professionnels”: tout candidat a une activité professionnelle, pas de cumul de mandat, et nombre de mandats limité dans le temps

- une démocratisation de la représentation politique: démocratiser le RIC avec 10% des inscrits, transparence des données et décisions, compte rendu annuel de l'action municipale

Un nouveau modèle de gouvernance: règlement intérieur du conseil municipal différent de l'actuel, ne donnant pas tous les pouvoirs au maire, révocabilité des élus, subsidiarité, contrôle citoyen et contre-pouvoir, travail sur la gouvernance avec de la formation

Plusieurs personnes leur ont fait remarquer que leurs intentions sont semblables et que leur division au premier tour paraît incompréhensible.

NDLR : Nous rappelons qu’environ 45 % des électeurs stéphanois ne votent pas ou ne choisissent pas de candidats ; pour la plupart d’entre eux, ils se défient de TOUT parti politique et de toute étiquette. Beaucoup attendent de pouvoir eux-mêmes décider de la politique de leur ville.

3, Nous avons rappelé que nous enverrons aux candidats notre charte de l’élu municipal, et que nous attribuerons notre label démocratique à ceux qui s’engagent à en respecter les 9 points. Mais ce label est assorti d'une condition essentielle: chaque année un comité citoyen évaluera le respect de cet engagement et en rendra compte à la population.

Réunion du 13 novembre 2019


1. Vincent BONY (Alternatiba) nous a expliqué que son initiative citoyenne consiste à créer un pôle citoyen, suffisamment puissant pour influencer les listes des candidats à la municipale de Saint-Etienne et à les inciter à radicaliser les pratiques démocratiques. Il tente aussi de convaincre les 3 listes de gauche et écologique de présenter un projet commun dès le premier tour.

Tout dépendra donc des soutiens qu’il recevra.

C2L2 est plutôt favorable et pourrait le soutenir ; ce sera à confirmer et à bien définir.

2. "Retraites saignantes ou à points ?" C’est l’exposé que Steph le Stéphanois et Mathieu M. du GRS (Groupe de Réflexion Stéphanois) ont présenté sur la réforme des retraites que veut mettre en place le gouvernement. Bien au-delà de la réforme des retraites, Stéphane et Mathieu font une proposition de salaire à vie qui va dans le sens des travaux de Bernard Friot au sein du Réseau Salariat. On se reportera à leur vidéo (https://youtu.be/5UMFZu-RAVs) et à leur diaporama (http://dl.free.fr/n0uPZJ1Rj) pour en savoir plus.

Nous avons tous apprécié la qualité du travail (information et pédagogie) et la pertinence des propositions.